Publié le

Fondation d’un ermitage à Monistrol-sur-Loire

Auteur : (abbé) THEILLERE

Résumé de l’article :
La congrégation des ermites de Saint-Jean-Baptiste est fondée en France par le père Michel de Sainte-Sabine vers 1630. Le premier solitaire qui vint établir un ermitage de cette congrégation dans le diocèse du Puy portait le nom de frère Jean-Jacques, nom qu’il quitta pour prendre celui de frère Jean-Baptiste. Après un court séjour en Velay il retourne à son ermitage de Saint-Bodille, diocèse de Vienne en Dauphiné, puis se rend à Annecy à l’appel de l’évêque de Genève, pour réformer les ermites du diocèse. En 1657 il reçoit commission des archevêques de Lyon et de Vienne et de l’évêque du Puy, pour visiter les ermitages de leurs diocèses. Quelques auteurs prétendent qu’il n’était autre que Antoine de Bourbon, comte de Moret, fils naturel d’Henri IV et de Jacqueline de Beuil, comtesse de Moret. Antoine de Bourbon n’aurait pas été tué à la bataille de Castelnaudary, mais à la suite du combat, il aurait disparu secrètement et se serait réfugié au Portugal en habit d’ermite. Revenu en France, il se serait caché sous le nom de frère Jean-Baptiste. – Autre ermite célèbre, le frère Jean Coppin vint se fixer, entre 1650 et 1660, à Chaumont, paroisse de Boisset. Il avait d’abord embrassé la carrière des armes puis voyagé. Retiré du monde, il écrit un livre : « le bouclier de l’Europe ou la guerre sainte ». Imprimé au Puy en 1686, cet ouvrage se divise en deux parties : la première est une longue théorie sur l’art stratégique appliqué à la conquête des pays musulmans ; la seconde est une relation des voyages de l’auteur en Egype, Barbarie, Phénicie et Terre Sainte. Employé par l’évêque du Puy Armand de Béthune aux réparations et à l’achèvement du château de Monistrol, c’est en considération de ses services que ce prélat fonde près de l’enclos du château un ermitage pour deux prêtres et un frère de la congrégation des ermites de Saint-Jean-Baptiste. C’est là que Bochard de Champigny, plus connu sous le nom de frère Théodore, travaille à l’histoire de Notre-Dame du Puy imprimée en 1693. Acte de fondation du 13 mai 1674.