Publié le

Une fonderie de canons au XVIe siècle

Auteur : Paul LE BLANC

Résumé de l’article :
François Mosnier, maître fondeur artilleur de Viverols en Auvergne, alors fixé à Brioude, s’engage à fondre pour Pierre de Flaghac, « un gros canon, calibre de roi, de 8 à 9 pieds de long ». Celui-ci est livrable et pourra être essayé dans deux mois et demi, Pierre de Flaghac fourni la fonte (trois tronçons de canons), le maître fondeur, qui est aussi fondeur de cloches, la fournaise et le moule. – 7 juillet 1592-.