Publié le

Origines et motifs du pouvoir temporel concédé aux évêques du Puy-en-Velay

Auteur : H. FRAISSE (abbé)

Résumé de l’article :
Les évêques seigneurs du Puy :
La donation, en 919, par Guillaume, comte d’Auvergne et de Velay, de tous ses droits sur le bourg d’Anis semble être la base du pouvoir seigneurial des évêques du Puy. Cette donation est confirmée en 955 par le roi Lothaire. Si le premier motif invoqué pour une donation est l’avantage spirituel des donateurs, le salut de leur âme ou de celles de leurs parents, l’avantage temporel n’est pas négligeable, en donnant une partie de ses biens à l’église du Puy, on place le reste sous sa protection. Autre motif : accroître la liberté et l’indépendance de l’église de Notre-Dame.
Les évêques comtes de Velay :
« La plupart des auteurs qui ont traité de notre histoire locale ne fixent pas d’une manière précise l’époque à laquelle nos prélats devinrent comtes de toute la province de Velay ». Si les comtes de Toulouse, d’Auvergne et de Poitiers ont porté le titre de comte de Velay, il devient peu à peu honorifique, le pouvoir passant progressivement entre les mains des évêques.
Sensible à un contexte où la souveraineté temporelle de l’Eglise est « critiquée », l’auteur, abbé, exprime son désaccord avec F. Mandet qui donne une explication politique aux donations des princes.