Cahiers de la Haute-Loire Année 1966

Description

Médecine empirique et populaire en Haute-Loire de Roger de BAYLE DES HERMENS

Résultats d’une enquête sur des séries de « pierres à venin » conservées dans des maisons paysannes de la montagne près d’Yssingeaux, comprenant des haches polies néolithiques, leur nature, leur utilisation, et différentes pratiques empiriques concernant les hommes et les animaux.

Les premiers évêques du Puy  d’Auguste FAYARD

Cahiers de la Haute-Loire. Année 1966. Les premiers évêques du Puy
Critique des anciennes listes épiscopales. Proposition d’une première cathédrale à Saint-Marcel-Galabrum (commune d’Espaly-Saint-Marcel), dans le suburbium d’Anicium-Le Puy, donné comme une grande cité gallo-romaine même au temps où Ruessium-Saint-Paulien était la capitale administrative du Velay.

La fondation du monastère de Chanteuges. Exemple régional du renouveau monastique au Xe siècle de Louis MONCHALIN

Fondée en 936 sous la règle de saint Benoît avec l’aide d’Arnulf, abbé d’Aurillac, dotée sur les biens de Cunebert, prévôt du chapitre de Brioude, confirmée par le roi Louis IV d’Outremer et pourvue de l’immunité, Chanteuges demeure autonome jusqu’en 1137, où les abus d’un seigneur local la font rattacher à La Chaise-Dieu.

Les sceaux du Puy d’Hubert COLLIN

Cahiers de la Haute-Loire. Année 1966. Les sceaux du Puy
Catalogue de 35 sceaux relatifs aux juridictions, aux évêques-comtes, au clergé et aux bourgeois du Puy, du XIIIe au XVIe siècles.

Deux œuvres d’un peintre vellave du XVIIe siècle : Guillaume Parier de Marie-Félicie PEREZ

Cahiers de la Haute-Loire. Année 1966. Deux œuvres d’un peintre vellave : Guillaume Parier
Né au Puy vers 1606-1610, mort à Toulouse en 1652, Parier a exécuté en 1637-1638 pour les Augustines de Vals-près-Le Puy une Cène et une Pâque de l’Ancien Testament, ici étudiées, qui sont ses seules œuvres identifiées.

A l’écoute du passé protestant : deux épisodes d’intolérance de Jean PEYRARD

En 1699 « procès de mémoire » au Puy contre un mort suspect de fausse conversion au catholicisme, Jean Courtial dit Guigon, de Chareiral, et sa femme, et poursuites contre un relaps in extrémis, guéri par la suite, Daniel Cuoq, du Chambon.

L’étonnant destin d’un baron de Roche-en-Régnier : Philippe IV de Lévis, partisan du Dauphin contre les Bourguignons d’Émile Verdier

Né en 1380, Philippe IV de Lévis hérite de domaines considérables en Velay, Vivarais, Forez, Languedoc et Île-de-France. Il va s’employer à augmenter ses possessions, il prendra part pour le dauphin Charles VI, alors que le Languedoc est tombé aux mains des Bourguignons en 1418. La noblesse vellave se divise, le seigneur de Rochebaron ralliant les Bourguignons. Philippe en récompense deviendra chambellan du roi et recevra de nombreux domaines. Il mourra comblé d’honneurs en 1440.

Le moulinage de la soie à Dunières : 1718-1914 de Jean PLOTON

Introduit par François Chomarat, développé par les familles Malartre et Rouchon, le moulinage concerne dix fabriques en 1815, vingt-neuf en 1871, travaillant un matériau étranger au département pour des fabricants de la Loire et de l’Ardèche. L’auteur entre dans le détail des conditions matérielles de l’exploitation et de la vie ouvrière.

La contribution de la Haute-Loire à la formation de la population stéphanoise au milieu du XIXe siècle de Jean MERLEY

Avant l’émigration massive de la fin du siècle, la Haute-Loire tient déjà une très large place dans l’accroissement de l’agglomération de Saint-Étienne.

Un étrange député : Philibert Besson (1898-1941) d’Auguste RIVET

Cahiers de la Haute-Loire. Année 1966. Un étrange député : Philibert Besson (1898-1941)
Cas psychiatrique, le député marginal et démagogue n’a joué ni à l’échelon national ni à l’échelon local le rôle dont il avait rêvé, et a contribué à la disqualification de la démocratie. Il ne s’agit pas d’une biographie mais seulement d’une étude du rôle politique de Philibert Besson.

L’évolution des cultures de 1804 à nos jours dans le vallon de Chanceaux de Danielle BOUT

Dans ce vallon de la commune de Polignac, la vigne recule, les labours aussi, surtout à l’ubac, la forêt reste stable en superficie mais en se déplaçant sur les surfaces abandonnées, la prairie gagne : l’autonomie d’autrefois a disparu au profit d’une agriculture de marché centrée sur l’élevage ; du moins il n’y a pas d’abandon de la terre.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Information complémentaire

Dimensions 240 x 165 mm