Cahiers de la Haute-Loire Année 1967

Description

L’infuence du Monastier Saint-Chaffre au Moyen-Âge de Pierre-Roger GAUSSIN

Avec deux abbayes filiales, 18 prieurés conventuels et près de 260 églises dépendantes, réparties dans une quinzaine de diocèses de la France du sud-est et d’Italie, la congrégation rassemblée du VIIe au XIIe siècle autour de la vieille abbaye bénédictine du Monastier Saint-Chaffre fait bonne figure, même si La Chaise-Dieu vient l’éclipser peu après.

Les caveaux de l’église Saint-Pierre d’Aurec de J.-J. PEYRET-LACOMBE

À l’occasion de l’installation du chauffage central, exploration de sépultures antérieures au XVIIe siècle.

De Vaneau à Julien de Roger GOUNOT

La sculpture en Velay dans la seconde moitié du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle autour des personnalités majeures de Pierre Vaneau et de Pierre Julien, avec des œuvres de ces deux sculpteurs et de Mathieu Bonfils, Gabriel Samuel et Joseph Marie Gros. Monuments de Vaneau commandés par l’évêque du Puy Armand de Béthune en l’honneur de Jean Sobieski, roi de Pologne. Pas assez de maîtres pour faire une école, d’autant qu’à Vaneau, sculpteur génial mais inégal, succèdent des artistes de moindre qualité avant Julien, modeleur parisien.

De l’action administrative à l’action vétérinaire : Problèmes de l’élevage dans le Brivadois au dix-huitième siècle d’Abel POITRINEAU

Les pestes bovines de 1714 et 1744 touchent peu la montagne auvergnate et le Velay grâce à des mesures administratives empiriques, notamment la prohibition des foires et l’installation de cordons sanitaires. L’épizootie ovine de 1750 fait davantage de ravages. C’est vers 1780 qu’un premier vétérinaire s’installe à Brioude, et s’y fait difficilement une place à l’occasion d’une recrudescence de la morbidité animale. En dehors de ces deux points, les soucis nouveaux des autorités n’ont pas encore eu d’effet concret à la fin de l’Ancien Régime.

Le préfet Lamothe et la pacification religieuse en Haute-Loire de 1800 à 1802 de Claude TAVERNIER

Antoine Rabusson-Lamothe, premier préfet de Haute-Loire de 1800 à 1810, impose sur place une politique libérale malgré la résistance de son ministre Fouché et des jacobins locaux.

Fêtes religieuses et profanes à Montfaucon au siècle dernier de l’abbé CORNUT

Notes de l’abbé Cornut, rédigées au milieu du siècle dernier pour une histoire de Montfaucon non réalisée. L’abbé fait des comparaisons entre son temps et une époque antérieure, parfois le siècle précédent. Mœurs et usages de société.

La vie politique en Haute-Loire de 1919 à 1924 d’Auguste RIVET

Élections autour de Laurent-Eynac, chef du parti républicain et de la gauche locale, ministre de l’Air, plus modéré à Paris qu’en Haute-Loire ; la droite néanmoins résiste à la vague Eynac.

L’époque héroïque de l’aviation en Haute-Loire d’André de BAILLIENCOURT-COURCOL

Depuis la Fête d’Aviation du Puy, en 1909, le succès populaire des manifestations aériennes, encouragées par le ministre Laurent-Eynac, débouche en 1930 sur la création d’un Aéro-Club, tandis que la section locale de Brioude de l’Aéro-Club d’Auvergne s’émancipe en 1931. L’aérodrome de Loudes-Le Puy est ouvert en 1937, le terrain de secours de Darsac la même année.

Les structures agraires du Velay occidental : L’exemple du plateau entre Cayres et Loudes de Robert CHAMONARD

Le plateau volcanique, à une altitude de 800 à 1400 m. mais de terres riches, est paradoxalement propice à la culture des céréales. Celle-ci a déterminé un paysage de champagnes communautaires et d’habitat concentré, complété par des landes et chaumes vouées au pâturage des moutons, formant un système agro-pastoral encore vivant.

La place de la petite commune dans l’évolution du monde rural de la Haute-Loire de Claude PENET

Mémoire, rédigé en 1956, d’un stagiaire énarque auprès de l’administration départementale : le dépeuplement rural touche particulièrement les communes petites, qui ont plus de peine à mettre en place les services attendus par la population. La création de syndicats intercommunaux est une réponse partielle au problème.

Urgence, chances et moyens d’un rendement démographique en Haute-Loire de Jacques PORTIER

Mémoire, rédigé en 1960, d’un stagiaire énarque auprès de l’administration départementale : malgré un dépeuplement et un vieillissement massifs, les atouts de la Haute-Loire, élevage, forêt, tourisme, et vitalité industrielle de certains secteurs, justifient d’envisager une politique volontaire d’aménagement du territoire, comprenant une stabilisation du secteur agricole, le développement du tourisme, une aide aux transferts et à l’adaptation dans le monde industriel ; le mémoire indique les procédures à mettre en place.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Informations complémentaires

Dimensions 240 x 165 mm