Cahiers de la Haute-Loire Année 1986

30 

Description

Les noms de rivières et de ruisseaux (essai d’hydronymie vellave) (suite) de Jean ARSAC

Cinquième partie de l’article paru en 1982-1983-1984-1985. Ordre alphabétique de Olagnier à Prison.

Le trésor de Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire) de Bernard REMY

Cette collection, découverte sous la Restauration, est achetée pour le Musée du Puy et malheureusement dispersée dans le médailler. L’auteur identifie les pièces, les ateliers, les souverains, donne les datations.

Une charte seigneuriale à la fin du XIIIe siècle : La Roche près de Brioude de Jean-Philippe CORMIER

Un chevalier et un templier, arbitrent en 1292 un conflit de redevances entre le seigneur Jean de Rochefort (d’Ally) et ses tenanciers. La charte se traduit par un progrès pour les habitants de La Roche Faugère, par rapport à un autre accord de l’année précédente. Transcription du document.

La Chartreuse de Bonnefoy, ses grangers et les communautés paysannes du Gerbier-Mézenc de 1500 à 1788 : Jalons pour une histoire économique et sociale de Michel CARLAT

La politique économique et sociale des Chartreux est étudiée du XIIe s à la fin du XVIIIe s. : 21 granges sont implantées en Haute-Loire et 12 en Ardèche. La localisation de domaines comme Les Plantins, Les Seuils est plus délicate. Des fiefs sont également achetés, ce qui engendre des conflits avec les autres abbayes, les féodaux et gentilshommes locaux. La transhumance, les carrières de pierres et lauzes empiètent aussi sur les droits des ruraux. Des baux de ferme ou des arrentements de carrière sont transcrits en annexe, etc., sans oublier les croquis de bâtiments existants qui jalonnent le texte.

Élections, électeurs, élus, sous la monarchie censitaire 1815-1848 d’Auguste RIVET

La fortune, l’âge, et le suffrage à deux degrés, avec des variations, réduisent le nombre et la liberté des électeurs. L’auteur analyse le corps électoral, puis les élections qui se succèdent. L’intervention du pouvoir par l’intermédiaire des présidents des collèges électoraux ou de Mgr de Bonald précède celle des préfets. Les élections témoignent dans cette période de la stabilité du personnel politique dans la modération. Berryer élu en 1830 conforte, malgré l’arrivée des libéraux, la position des légitimistes. L’index biographique qui suit donne plus de 110 noms propres.

Un journal d’opinion : Le Rappel de la Haute-Loire (1923-1937) d’Auguste RIVET

Le Rappel paraît de 1923 à 1937. Le journal veut réunir les républicains modérés aux républicains de gauche et éduquer le peuple. Joseph Boutaud, Pradier, Vidal, Charreyre et Maurice Thiolas, dont l’auteur dresse les portraits, en seront les rédacteurs successifs. Participent également des rédacteurs parisiens, occasionnels comme Mendès-France ou locaux comme Paul Girollet et Pierre Picon. Ce journal « des instituteurs » aux dires de la droite est anti-clérical et pacifiste.

L’herbier de Théophile Chanal d’André CREMILLIEUX

Théophile Chanal (1862-1937) est un exemple achevé d’instituteur de la IIIe république. Il confectionne avec la minutie d’un militant pour la science un herbier, parfaitement conservé, de 293 espèces, toutes récoltées à Freycenet-Latour (Haute-Loire). Le classement alphabétique et par familles est donné. Mais ce qui rend l’oeuvre de Chanal particulièrement attrayante c’est l’exposé phytothérapeutique de 56 espèces dans un style pédagogique au charme désuet.

Mots clés : maître d’école, herbier, soins par les plantes.


Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Information complémentaire

Dimensions 240 x 165 mm