Cahiers de la Haute-Loire Année 1990

30 

Description

Anicium-en-Velay aux temps mérovingiens de Jean CHERVALIER

Anicium, nom primitif du Puy, est mentionné pour la première fois par l’historien contemporain Grégoire de Tours, dans le récit de l’équipée d’un imposteur désigné sous le nom de Christus, le Christ. C’est alors une ville, mais urbs, civitas ou oppidum ? Appuyé sur le texte de Grégoire, l’auteur critique les historiens plus récents, notamment l’identification par Auguste Fayard des basiliques proches.

La fortune minière des premiers Mercœur. Mercure, Jupiter et la Licorne : symbolisme alchimique à usage minier antique sur le plateau de Mercœur (43)?  de François-Hubert FORESTIER

Étude historique par un géologue. Sur ce plateau, qui prolonge la Margeride, la toponymie transmet une tradition carolingienne et pré-carolingienne : Mercœur = Mercure, Montjieux = Mont Jupiter, La Licourne, etc. Ces lieux, à proximité de sites miniers gallo-romains, font-ils référence à un culte local ou à l’alchimie connue dès 600 av. J.C. ? Les Mercœur, d’ascendance antique, sont les puissants propriétaires du sol. Leurs fonderies,liées aux fonctions de monétaires, traitent les métaux extraits de leurs mines. Dès avant l’an 1000, cet héritage passe sous la protection du chapitre de Brioude. Un tableau et une carte des possessions Mercœur illustre cette étude.

Deux reliefs provenant de l’église Saint-Jean au Monastier  de Dominique BERRANGER

Conservés au Musée du Monastier, ils représentent le premier un Christ assis, au nimbe crucifère, soit en majesté, soit enseignant ; le second un personnage également assis, dont la main gauche semble tenir une clé. L’auteur les compare aux différentes représentations du Christ et de saint Pierre, dans leur aspect « bysantinisant » avec un encadrement qui se retrouve sur les cippes gallo-romains. Ces pierres font-elles partie d’un portail roman disparu ? Peut-être du début du XIe s.?

Le décor sculpté de la chapelle Sennectère au Monastier de Martin de FRAMOND

Dans l’église abbatiale, une chapelle funéraire, datée de 1547, attribuée aux Sennectère, possède un décor Renaissance à rapprocher de celui du château de La Tour-Daniel. Six portraits et neuf écus illustrent les alliances de la famille de Rochebaron : Damas ou Bouillé, Saint Priest La Roue, Le Loup, d’Auzolles ou du Crozet, Châteuneuf-Randon, Montmorin, Tailhac, Itier de Géorand, Lévis ou Creste, Beaufort-Canillac et Polignac. On reconnaît les portraits de Jean d’Albon et du maréchal de Saint-André, arrivé au pouvoir cette année même avec l’avènement de Henri II.

Mots-clés : Saint-Nectaire

La seigneurie au Puy au XVIe siècle : remarques complémentaires de Bernard RIVET

La ville est partagée entre plusieurs seigneuries particulières. Certains biens alleux n’ont de seigneur immédiat que le roi. Dans la moitié des cas on ignore le seigneur des biens vendus. La seigneurie urbaine du XVIe s., à l’évolution précoce, est peut-être le prototype de ce que sera la seigneurie à la fin de l’Ancien régime. Les droits de mutation apparaissent comme plus rémunérateurs que les cens et redevances annuelles.

Condamnation à mort et réhabilitation de Mathieu de Mourgues de Pierre CUBIZOLLES

Analyse de l’acte de condamnation du 3 juillet 1631 et de la réhabilitation du 3 octobre 1643 de l’abbé Mathieu de Morgues, prédicateur de la reine Marguerite de Valois, prédicateur ordinaire du roi. D’humeur batailleuse ce polémiste se range du côté de la reine Marie de Médicis et se brouille avec le cardinal de Richelieu.

Le domaine de Guitard d’Isabelle MALFANT

Domaine agricole et viticole sur les hauteurs du Puy. Les plus anciens propriétaires identifiés s’appellent Guitard : qui de l’homme ou de la terre donna le nom du domaine ? Leur succèdent les Du Lac seigneurs de Gratuze et de Fugères, les Asquemye seigneurs d’Aujac, les Richon, notaires du Puy. Plusieurs siècles de négligence, avant l’essor à l’aube du XXe siècle, grâce à l’acharnement avisé d’une famille bourgeoise du Puy, les Richond. Les bâtiments abritent le centre équestre municipal.

Mots-Clés : Guitard, Farnier, Chastelvolle, Chassende, Lioussac, Coloin, du Lac de Gratuze/de Fugères, Ravissac, Asquemye d’Aujac, d’Orvy, Richond, Deshors, Vincens de Causans, vignes, domaine agricole.

Projet d’utilisation des eaux du lac du Bouchet sous Louis XIV de Pierre-François ALEIL

Mazaudier (dont on ignore tout) propose au roi Louis XIV en 1702 un projet d’utiliser le lac du Bouchet pour irriguer des terres et les exploiter à son profit. L’intendant de Languedoc Lamoignon de Basville donne un avis défavorable.

Jean-Vincent Alteroche, notaire royal, ardent patriote de René BORE

Notaire à Grazac (en titre de Saint-Jeures),né au Puy d’un bourgeois originaire de Saint-Chély en Gévaudan et d’une mère de Montfaucon. Son ardeur révolutionnaire le fait chasser de Grazac en 1795. Il s’installe au Puy comme notaire, malgré l’opposition de ses confrères du lieu.

Souvenirs sur la Révolution à Goudet de Françoise de LA CONTERIE

L’auteur anonyme de ces souvenirs commence par un historique succinct de Goudet et s’étend sur Dom Balme, dernier prieur. L’abbé Espenel, curé de Goudet et son vicaire Rivet continuent à exercer sous la Révolution : messe nocturne dans la salle ou le club se réunit, cache dans les ruines du château. Le maire Malzieu engage la garde à fouiller la maison, alors qu’il cache le prêtre derrière lui : anecdotes savoureuses de curés-paysans, mésaventures de curés jureurs et malédictions de dénonciateurs.

La gauche, la droite : des mots pour le dire. Essai d’une étude du vocabulaire politique sous la IIIe République d’Auguste RIVET

Le vocabulaire politique sous la IIIe République où la gauche, à l’inverse des pudeurs de la droite, s’affirme de gauche. Si les termes blancs et rouges sont encore employés, il s’agit d’une référence historique. Le terme rouge va de la gloire révolutionnaire à l’opprobre bourgeoise. Il est employé de nouveau par la gauche en 1936. Personne n’est de droite, tous se disent républicains, mais la droite est toujours qualifiée de réactionnaire. Les nuances vont à gauche de l’intransigeant au radical et à droite du patriote au national, sans oublier les injures.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Informations complémentaires

Dimensions 240 x 165 mm