Cahiers de la Haute-Loire Année 1991

30 

Description

Nécrologie. Mademoiselle Taulemesse  d’Auguste RIVET

Agent des Archives Départementales, collaboratrice des Cahiers : nécrologie parue dans l’Eveil de la Haute-Loire.

État des découvertes archéologiques faites sur la commune de Bas-en-Basset (Haute-Loire)  d’Yves THEILLERE

Sondages, fouilles de sauvetage, habitats, anciennes découvertes : structures, mobiliers, monnaies, inscriptions, époques proto-historique et gallo-romaine. Prospections aériennes.

Entre les deux Velay  de Jean PERREL

Mise en valeur du massif forestier du Meygal : création de chemins, fondation de châteaux, colonisation par les moines d’une ancienne zone frontière.

Le prieuré Sainte-Foy de Bains (Haute-Loire) de Pierre CUBIZOLLES

En 983, Bains est une villa, dépendante de la vicairie de Solignac. Pons de Polignac y fonde, sur le chemin de Saint-Jacques, une église paroissiale qu’il donne en 1105 à l’abbaye de Conques. Des différends s’élèvent en 1246 entre Robert de Fayet, prieur, et Hugues de Motet, de Saint-Christophe ; en 1331, avec l’évêque du Puy sur le droit de patronage de la cure ; en 1282 avec Jourdan de Sereys, templier, au sujet des dîmes. Les épidémies et la guerre de cent ans ruinent le prieuré. Les abbayes et seigneurs voisins, l’Hôtel-Dieu contestent les droits. Le prieuré est donné aux Jésuites en 1613. Liste des prieurs et analyse des terriers de 1444 et 1547 en annexe.

Le plafond armorié du doyenné de Brioude d’Emmanuel de BOOS

L’hôtel fortifié du doyen du chapitre Saint-Julien de Brioude a été en partie ruiné avant 1280 lors de guerres intestines entre dignitaires du chapitre, et restauré peu après par le doyen Gaucelin de La Garde. On a récemment redécouvert un extraordinaire décor armorié qui date de cette reconstruction. Identification des blasons, hypothèses sur l’occasion du décor, en lien avec les expéditions capétiennes vers le royaume de Naples ? Relevés, clichés couleur.

Décor peint d’une maison de vigne près du Puy-en-Velay de Martin de FRAMOND

« Résidence secondaire » à Chaspinhac, de la fin du XVIe ou du début XVIIe s., avec un décor en trompe-l’œil de la fin du règne de Louis XIV. Marie-Madeleine sur le manteau de la cheminée. Plan et photos couleurs.

Philibert Barbasto, muletier des Estables au XVIe siècle de Bernard RIVET

Le registre du droit d’entrée des marchandises à Lyon montre que le transport à dos de mulet est prépondérant. Les muletiers en provenance du Puy sont originaires du Monastier, Montpezat, Arlempdes, etc., et du Puy. Philippe Barbasto transporte à Lyon des couteaux, du cuir, des plumes et de la soie, etc., dans un convoi de 5 bêtes. Il énumère dans son testament les dettes dues aux hôtes, bastiers, maréchaux-ferrants de Bagnols au Puy (avec carte). Vie privée et situation sociale du muletier. Un couple de mulets coûte 500 livres, le prix d’un bel immeuble en ville.

La montagne vellave, terre d’accueil du XVIIIe au milieu du XXe siècle de Gérard BOLLON

La tradition protestante d’hospitalité et d’aide au pauvres s’exerce après 1790 en faveur des prêtres catholiques réfractaires ; à la fin du XIXe siècle elle se transforme en placement à la ferme d’enfants citadins pauvres du bassin de Saint-Étienne, sous l’impulsion du pasteur Louis Comte et avec un important bénévolat ; les maisons d’enfants à la Montagne sont imitées en milieu catholique. En 1939 structures et état d’esprit permettent l’accueil de réfugiés espagnols, puis juifs d’Autriche et d’Allemagne.

Pauvreté féminine et charité au Puy-en-Velay au XIXe siècle de Francine AMBERT

La misère des dentellières (61 % de la population assistée) apparaît du fait de la crise avec pour corollaire une diminution des salaires qui les livre à la prostitution. Les docteurs Balme et Calemard de Lafayette diagnostiquent déjà leurs maladies professionnelles. L’atelier de dentelles des Dames de la Miséricorde, soutenu par Hector Falcon, est une oeuvre originale. L’aide s’accompagne d’exigences morales, notamment au Refuge tenu par les sœurs du Bon-Pasteur. Dans l’œuvre des vieillards délaissés des responsabilités sont confiées à des jeunes filles du peuple. La congrégation de Saint-Valère se transforme en société d’ouvrières chrétiennes, elle est doublée par l’œuvre des ouvrières et apprenties fondée à l’école normale d’institutrice.

L’alcoolisme dans la vie économique et politique au Puy au début du XXe siècle de Bernard FEMINIER

Cinq grandes distilleries : Gibelin-Bellut, Pagès-Ribeyre, Francisque Bonnet, Auguste Maurin, de Mourgues et Bastide sont relayées par un nombre de cafés supérieur à la moyenne nationale. Si Charles Dupuy prononce un réquisitoire contre l’alcool, le syndicat des liquides de la Haute-Loire avec Victor Constant défend la profession.

Carnaval en Haute-Loire, 1800-1940 d’Auguste RIVET

Le carnaval est à la fois l’avant carême et l’anti-carême. L’auteur cite les localités importantes en Haute-Loire à ce point de vue, les thèmes dominants, du folklore local à l’actualité politique. S’ajoutent les masques, les batailles de confettis, les feux et brandons, les cavalcades et défilés de char. Seuls les bals survivront, alors que certaines manifestations ont pris un caractère antigouvernemental.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Information complémentaire

Dimensions 240 x 165 mm