Cahiers de la Haute-Loire Année 2002

30 

Description

La Chapelle de la Croix de la basilique Saint-Julien de Brioude de Bernadette SAUGET et Bernard GALLAND

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2002. La Chapelle de la Croix de la basilique Saint-Julien de Brioude
Dans l’église Saint-Julien de Brioude, la restauration d’une chapelle latérale a permis des observations de graffitis contemporains de la construction, qui donnent des dates, le nom du prélat consécrateur, et des schémas de décors.

Au Puy au XVIe siècle : la maison de l’abbaye de Mazan et les relations de cette abbaye avec la famille Boniol  d’Anne-Marie MICHAUX

Documents retrouvés dans des minutiers notariaux de l’Ardèche. Les moines cisterciens de Mazan, dans la montagne vivaraise, possèdent au Puy-en-Velay une maison au remarquable décor de « preux », qui a servi de grande école avant de disparaître dans un incendie. La gestion de leurs biens de Velay fut confiée de préférence à une famille locale notable.

Recueil de recettes médicinales au château de Bonneville (XVIe siècle)  de Maurice et Jean PERREL

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2002. Château de Bonneville
Un membre de la famille féodale des Chapteuil, seigneur de Bonneville près Saint-Julien-Chapteuil, a pris la peine de consigner plus de deux cents remèdes destinés à soulager hommes et femmes, chevaux et chiens. Document exceptionnel par son ancienneté, son caractère systématique et sa relative précision. Une mine de renseignements sur les maladies, la flore et la pharmacopée.

Henry de Senectère, 50e abbé du Monastier : sa famille et son temps de Michel CARLAT

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2002. Henry de Senectère
Né bâtard dans une grande famille seigneuriale, Henry de Senectère devient un abbé de détestable réputation, tandis que sa maison s’abîme dans les scandales d’argent et de sang. Cas ordinaire ou exception ? Bâtardise, commande ecclésiastique et rivalités familiales sont replacées dans le contexte du XVIe et du XVIIe siècles, en Velay et Vivarais, mais aussi et surtout à la cour royale.

Auvergne et Languedoc, 1682-1789 : la querelle des frontières de Didier CATARINA

Entre deux provinces à l’histoire complexe, et aux régimes fiscaux très différents, la limite jamais parfaitement définie offre aux populations l’occasion d’affirmer leur identité, et la tentation de fuir les impôts. Plutôt qu’une querelle générale, ce sont plusieurs points de frictions renaissantes souvent pendant des siècles, à Mauriac et Jalavoux, à Saint-Privat-d’Allier, à Beaune, à Craponne. L’administration royale des deux provinces, au lieu de régler les litiges, les éternise par un esprit de rivalité qui encourage durablement le désordre.

La forêt de l’abbaye de La Chaise-Dieu à la fin de l’Ancien Régime, 1669-1791 de Christian de SEAUVE

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2002. La forêt de l’abbaye de La Chaise-Dieu
Depuis l’édit de Colbert de 1669, les Eaux et Forêts administrent les bois de l’abbaye bénédictine de La Chaise-Dieu. Inlassablement les forêts de Livradois sont donc visitées, « réformées », bornées. Malgré quelques manquements individuels, les grands-maîtres et les officiers de la Maîtrise d’Ambert se battent de concert avec les moines contre les droits et vols des riverains, et la rapacité des lointains abbés, dont les cardinaux de Rohan.

Victor Robert, un peintre engagé, à la fin de l’époque romantique de Charles-Louis D’ORGEIX

Vingt-cinq lettres amicales et truculentes de Robert à Victor de Gounon-Loubens, retrouvées dans un château de Haute-Garonne : apprentissage de peintre en Italie, Salons parisiens (Ingres, Tufton, Viollet-Le Duc et Gérard de Nerval). Engagement progressiste d’un bourgeois, regard critique porté sur une Haute-Loire pittoresque, mais désespérément réactionnaire.

La suppléance parlementaire en Haute-Loire sous la Ve République d’Hugues BERINGER

La constitution impose aux élus, députés et sénateurs, de se faire accompagner de suppléants dont le destin politique est ordinairement de demeurer dans l’ombre. Cependant leur choix n’est pas sans conséquence. Destins individuels contrastés de ces accompagnateurs « dérisoires » mais nécessaires.

Les suppléants des députés en Haute-Loire sous la Ve République d’Auguste RIVET

En complément de l’article de Hugues Béringer, précis des suppléances parlementaires des députés, commentaires sur les critères de choix et le rôle joué.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Informations complémentaires

Dimensions 240 x 165 mm