Cahiers de la Haute-Loire Année 2006

30 

Description

Dévotion mariale et faveur pontificale. A propos des colonnes de porphyre du portail occidental de la cathédrale du Puy de Philippe MALGOUYRE

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. colonnes de porphyre du portail occidental de la cathédrale du Puy
L’emploi du porphyre, pierre « impériale » provenant d’une carrière située dans le désert oriental de l’Egypte exploitée du 1er au Ve siècle, désigne un mécène de très haut rang, par hypothèse un pape du XIIe siècle, Callixte II. L’auteur, conservateur au Musée du Louvre, en souligne le caractère précieux et symbolique.

Le marquis de Maubourg, maréchal de France (1678-1764) de Roger DEFAY

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. Le marquis de Maubourg
Militaire au service du roi sur tous les fronts, homme de cour, grand seigneur du Velay, maître de forges et créateur de ville (Gueugnon en Bourgogne) : réussites d’un noble dynamique et sans préjugés.

Notes relatives à la fondation de la chartreuse de Bonnefoy en Vivarais, l’an 1156 de Michel CARLAT

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. Site du château du Mézenc.
Site du château du Mézenc. Cliché B. Galland.

Questionnements sur la date et les circonstances de la fondation de cette institution aux limites de l’Ardèche et de la Haute-Loire, les origines du seigneur fondateur (Guillaume Jourdain, seigneur du Mézenc, descend-il ou non des comtes de Toulouse?, les premiers prieurs. Point sur les sources et l’historiographie.  

  Le château de Lapte et ses seigneurs (XIe – XVIe siècle) de Pierre-Eric POBLE

Exploration de l’histoire d’un site fortifié remarquable et méconnu du Velay oriental : familles seigneuriales (Renco, Lapte), origines de l’autorité féodale de l’évêque du Puy, topographie. Il ne reste plus rien aujourd’hui du château de Lapte, à sa place s’élève une église néo-gothique. Le terrier de Lapte permet d’en restituer le plan en 1552.

Pouvoir et territoire en Velay au Moyen-Age : l’exemple de Goudet de Mélinda BIZRI

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. Château de Beaufort.
Château de Beaufort. Cliché B. Galland.
Un habitat privilégié, mais complexe, où moines et laïcs voisinent, où les châteaux se juxtaposent et se succèdent. Le château de Beaufort, qui domine la Loire est le plus connu. En face, sur le rocher de Pipet, un autre château voisinait avec le prieuré dépendant de Tournus. Des éléments de ces différentes constructions illustrent cet article, ainsi qu’une représentation au crayon, par R.L Stevenson en 1878.

De l’enfance au mariage… Heurts et malheurs conjugaux d’ Isabelle MALFANT

Deux destins féminins du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle : Anne Julhien, originaire du petit hameau de la Pra dans la paroisse de Saint-Jeures, et Jeanne Chardon, originaire de Rocles, en Lozère. Des femmes enfants, mal mariées à cause de considérations familiales, mais rebelles ; elles obtiennent finalement gain de cause, non sans en payer le prix social.

Héraldique et Histoire. Deux pièces armoriées auvergnates du Musée Le Secq des Tournelles de Rouen de Christophe MARCHETEAU DE KALINSMARK

Un écu de fer forgé ornant autrefois un coffret, réalisé pour Geoffroy de Pompadour, évêque du Puy (1486-1514) entre autres péripéties d’une carrière mouvementée. Une enseigne d’hôtel particulier aux armes de Charles de Rostaing (1573-1660), comte de la Guerche et de Villemonble, oncle d’un abbé de Pébrac.

Origine de quinze décors utilisés par les fondeurs du Puy-en-Velay, plaquettes et médailles de la Renaissance d’Ollivier RAMOUSSE

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. Saint Roch.
Saint Roch. Cliché O. Ramousse.

Les mortiers de bronze fondus au Puy révèlent ici l’un de leurs secrets : un décor « à la page », copié sur de bons modèles, des œuvres d’artistes souvent très lointains et prestigieux. Classées par groupes de représentation iconographique (catholique, antique, contemporaine) de nombreuses illustrations facilitent la lecture. Cette étude a été ensuite considérablement complétée. Voir du même auteur : « le mortier, approche d’un objet dans l’Europe des fondeurs du Puy-en-Velay » dans Annales des Amis du Musée Crozatier, n°16, 2007-2008 et « les fondeurs de cloches, mortiers et canons depuis le Bassigny en Lorraine » dans Bulletin Historique de la Société Académique du Puy-en-Velay, 2010. Ainsi que : Nicolas Chamoux, « Quelques décors et un type inédits de mortiers du Puy » dans la même livraison du B.H.S.A. 

Assemblées et actes des habitants d’Allègre. Droits de courtage et urbanisme (1755-1760) de René BORE

Impositions mal perçues, dont le produit permettrait des travaux d’adduction d’eau et de voirie ; ceux-ci supposent de déplacer des maisons particulières. Derrière ces problèmes d’édilité et les conflits qu’ils font naître, le seigneur, en l’espèce la maréchale de Maillebois, Dame d’Allègre, tente, en 1755, de faire dégager les accès de son château au moindre coût.

Chanter dans la bonne société (1775-1810), une liasse de chansons retrouvées dans le Brivadois de Didier PERRE

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. une liasse de chansons retrouvées dans le Brivadois
Une soixantaine de chansons, pour l’essentiel manuscrites, retrouvées dans les papiers d’un notaire de Brioude remontent à la période 1775-1810. Parmi des chansons en vogue à Paris à cette époque, extraites de spectacles (ballets, comédies, divertissements), figurent plusieurs pièces populaires dont une pastourelle en occitan et un noël, ainsi que deux chansons à la gloire de l’armée révolutionnaire. Bien que provenant du Brivadois, plusieurs éléments rattachent cet ensemble au Nord-Vivarais et au Nord-Gévaudan, en particulier un cahier signé Montruffet (peut-être un chanoine de la cathédrale de Mende ou son frère cadet) et une chanson adressée aux généraux Frévol de Lacoste, père et fils. Un texte à double sens, credo catholique ou pamphlet anti-catholique constitue un des éléments les plus remarquables de cet ensemble. L’auteur publie un échantillonnage commenté de ces pièces, en proposant pour certaines d’entre elles une restitution mélodique.

Mots-clés : chants, musique.

Le service des Ponts et Chaussées de la Haute-Loire. Un peu d’histoire (1790-1944) de Bernard FEMINIER

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2006. Le service des Ponts et Chaussées de la Haute-Loire
Dans cette étude l’auteur couple la recherche historique et ses propres mémoires. L’Ancien Régime est esquissé. Pierre O’Farrel crée le service départemental en 1790. Cette administration est étudiée au travers de la liste des ingénieurs en chef successifs, de son évolution technique et économique, en partie à partir de rapports du Conseil Général. La vie quotidienne se dévoile, des crues des cours d’eau au déneigement, sans oublier la caricature du cantonnier. L’électricité et l’automobile accélèrent les mutations.

Itinéraire entre deux feux. Souvenirs et commentaires sur la Résistance en Haute-Loire (1940-1944) de Bernard CABANES

Fils d’un des chefs historiques des mouvements de résistance catholiques, l’auteur s’engage dans le maquis au sortir de l’école ; du Meygal au Mont Mouchet, puis aux armées régulières après la Libération, il nous livre les sentiments d’un jeune bourgeois, entre collaborateurs, parfois forcés à cet engagement, et communistes qui n’oublient jamais leurs objectifs de parti ; un témoignage rare par sa liberté de pensée et de parole, enrichi par plusieurs décennies de réflexions.

Gérard Combes, historien de la Seconde Guerre mondiale dans le département de la Haute-Loire de François BOULET

Cet auteur discret et méconnu, après 1955 professeur d’histoire à l’Ecole normale d’instituteurs du Puy-en-Velay puis, de 1960 à 1970 environ, correspondant du Comité d’Histoire de la Deuxième Guerre mondiale, a été le premier collecteur de témoignages et de documents, puis le rédacteur d’études scrupuleuses qui sont la base de notre connaissance de la période.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Informations complémentaires

Dimensions 240 x 165 mm