Cahiers de la Haute-Loire Année 2009

30 

Description

La cuisine des pauvres, statuts médiévaux de l’Hôtel-Dieu du Puy-en-Velay, 1484 de Martin de FRAMOND

Les chanoines de la cathédrale du Puy réforment l’hôpital perturbé par les famines et épidémies de 1482. Cette remise à plat fait connaître dans le détail le plus concret le fonctionnement de cette grande institution charitable. Les questions de nourriture reviennent sans cesse, et permettent une vision très précise de l’alimentation de la population non privilégiée, en cette fin du Moyen Age : produits, menus, rythmes, aspects médicaux et religieux. Transcription et traduction des statuts de 1484.

Violences aux Changeas (Saint-Jeures) au milieu du XVIIe siècle de Jacques RAGUET et Régis de VERON DE LA COMBE

Le 6 août 1641 à l’aube, des cavaliers mettent le feu à la maison « couverte à paille » de Jean Besson sieur des Changeas. Armés, ils tournent autour pour empêcher les habitants de fuir. L’enquête permet d’identifier les assaillants : des cadets des Veron et des Châteauneuf de Rochebonne, descendants légitimes ou illégitimes. Cette expédition punitive semble relever plus d’un règlement de comptes familial que d’un conflit de religion.

L’abbaye de Pébrac et Félix Vialart de Herse, abbé commendataire (1646-1649) d’Alain ROMEUF

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2009. Félix Vialart gravure originale par René Lochon.
Félix Vialart gravure originale par René Lochon.

Félix Vialart de Herse, évêque-comte de Châlons-sur-Marne, appartient à une grande famille de parlementaires parisiens originaire d’Issoire. Il réussira dans la réforme post-tridentine de l’abbaye de Pébrac là où son prédécesseur Jean-Jacques Olier a échoué, notamment à cause de l’opposition de son prieur Jacques Branche. L’étude du bail d’afferme des biens abbatiaux nous révèle la vie quotidienne des moines ainsi que l’étendue des possessions, qu’une cartographie d’époque situe.

En 1670, Saint-Paulien reçoit Mgr de Béthune au son du tocsin de Christian de SEAUVE

Quand l’évêque du Puy veut contrôler les reliques de l’église collégiale de Saint-Paulien, les officiers du vicomte de Polignac sonnent le tocsin pour ameuter le peuple. Derrière cet épisode violent, un différent très ancien, depuis les origines de l’Église du Puy, oppose les chanoines de Saint-Paulien à ceux de la cathédrale au sujet des reliques de saint Georges, un des premiers évêques de Velay.

Le rôle de la capitation d’Allègre pour 1695 de René BORE

Portrait économique et social d’une ville. La capitation, croisée avec la taille, est analysée dans sa répartition entre résidents et forains. L’étude des tranches d’imposition, complétée par une annotation qui situe les individus, permet d’évaluer les degrés dans l’échelle sociale. Le recensement des activités des habitants fait ressortir la misère du temps.

Brioude à la fin de l’Ancien Régime. Activités et aspects sociaux de Jean MERLEY

Les documents fiscaux de l’époque permettent de planter le décor : terroir ; paysage urbain avec les bâtiments du chapitre, couvents, particuliers ; activités, métiers, commerces et les essais miniers et manufacturiers ; les services administratifs. Les aspects sociaux permettent de distinguer les privilégiés, les riches et les pauvres, sans oublier les aspects collectifs ou culturels.

Des musiciens aux limites de la musique et de la société : les tambours de ville au Puy au XVIIIe siècle de Georges ESCOFFIER

Le consulat de la ville entretient une modeste musique qui manifeste au quotidien la tâche et les ambitions de l’administration municipale : tambours, fifres et violons à l’occasion. S’ajoutent le trompette-crieur et le réveilleur. Au travers de leurs fonctions se révèle tout un pan de la vie urbaine, des proclamations au tir à l’oiseau et pour partie à la gloire des consuls. L’auteur analyse minutieusement les effectifs, les gains et la place dans la société.

Cahier de doléances du tiers état de la ville du Puy, élaboré au stade initial du processus électoral d’Yoshiaki OMI

D’après un document conservé au Japon dans les riches collections françaises révolutionnaires de l’Université Senshû. Il témoigne des desiderata des bourgeois de la ville qui transforment des modèles types en fonction des intérêts spécifiques au Puy, comme l’établissement d’un tribunal de commerce ou la suppression des digues qui empêchent le saumon de remonter. La comparaison avec le document final révèle le travail de rédaction.

De quelques reliques et reliquaires dans l’abbatiale Saint-Chaffre du Monastier d’ André CREMILLIEUX

L’église conserve douze reliquaires du XIXe s. Les reliques, elles, remontent à des temps très anciens. L’auteur identifie et étudie ces saint qui ne sont pas seulement des saints locaux bien connus comme Eudes et Théophrède. Plusieurs sont paléochrétiens, et la présence de l’empereur Justinien pose une énigme.

Les carnets de guerre d’Henri Gagne (1897-1989) : récits, chansons, dessins (1916-1919) de Didier PERRE

Cahiers de la Haute-Loire. Année 2009. Henri Gagne.
Henri Gagne.

Henri Gagne est incorporé en janvier 1916 à moins de 19 ans. Il sera blessé deux fois en 1916 et en 1918. Les pages évoquent le quotidien du poilu, les rencontres de compatriotes. Ces carnets donnent huit chansons – l’auteur de l’article n’a retrouvé la musique que d’une seule – et des croquis de soldats, qui complètent cette étude des mentalités des hommes au front.

Les inaugurations des monuments commémoratifs en Haute-Loire entre 1919 et 1924 de Richard CRESPY

Les cérémonies d’inauguration des monuments, dès 1920, sont analysées à partir de la presse de l’époque, dans le contexte local : politiciens, poids des victimes et des anciens combattants, sans oublier l’Église. Les discours reflètent le désir de paix, le ressentiment à l’égard de l’Allemagne et s’attachent à l’avenir du pays. Malgré les clivages le ton reste consensuel.

Les séjours d’Albert Camus sur le plateau vellave (1942-1952) de Gérard BOLLON

Albert Camus est la plus marquante des personnalités accueillies au Chambon, pendant la guerre et après de 1942 à 1952. Les sources relatant cette présence de l’écrivain, venu se soigner, sont multiples comme sa correspondance ou son journal. L’auteur reconstitue tout l’environnement du Panelier, où Camus écrit La peste, avec Chouraqui, Ponge, V. Fay, etc.

La redécouverte de Gotescalc; évêque du Puy (Xe siècle), premier pèlerin connu de Saint-Jacques et le renouveau du pèlerinage de Compostelle aux XIXe et XXe siècles de Humbert JACOMET

Redécouverte historique et remise en pratique d’un pèlerinage oublié, entre France et Espagne. Les érudits Raymond Oursel et René de La Coste-Messelière engagent le mouvement, avec les sportifs et l’Église. L’archevêque de Saint-Jacques de Compostelle le cardinal Quiroga lance l’épopée en 1953. Cavaliers, cyclistes et piétons pèlerins retrouvent le chemin de Santiago.

Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Information complémentaire

Dimensions 240 x 165 mm