L’état d’esprit en Haute-Loire 1940-1944 : des refuges aux maquis

40 

Auteur : François BOULET

Description

C’est l’état d’esprit à la fois particulariste et patriotique d’un pays montagnard que l’auteur vous propose de découvrir de la Défaite à la Libération, face aux Allemands vainqueurs. Entre 1940 et 1944, la Haute-Loire rassemble réfugiés de l’Exode, réfugiés alimentaires, étrangers et Juifs (notamment la Montagne-refuge judéo-protestante à l’Est du département), réfractaires de la Relève puis du Service du Travail Obligatoire (S.T.O.). Dès 1943-1944 les « gens du maquis » y foisonnent, jusqu’au Mont-Mouchet. C’est à l’échelle des « pays » et des bourgs que se découvre cette histoire, grâce aux archives de l’époque, administratives ou privées. Accueillir un Juif ou un réfractaire du S.T.O. dans sa ferme, côtoyer quotidiennement les « gens du maquis », expose à des dangers qui ne sont pas de même nature. « Atterrée » en 1940, obsédée par la réalité matérielle, la Haute-Loire, grâce à sa spiritualité et son bon sens populaire, trouve dans l’aide d’autrui l’occasion de prouver son idéal de liberté.

Une chronologie détaillée des faits, un index des noms et des lieux cités permettent de cerner les évènements. L’illustration est originale.


Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Information complémentaire

Dimensions 240 x 165 mm