Posted on

Les rapports de l’Eglise du Puy avec la ville de Girone en Espagne et le comté de Bigorre

Auteur : Charles ROCHER

Résumé de l’article :
Au Puy, comme à Gérone en Catalogne, une tradition locale attribue à Charlemagne la nomination du premier évêque de Girone après la reconquête sur les Maures. Le nouveau prélat, Pierre, un chanoine de Notre-Dame du Puy, aurait établi entre les deux Eglises une alliance qui perdurait à la Révolution. Il n’existe plus de document original pour étayer une telle attribution, mais de nombreux textes corroborent la fraternité entre le chapitre du Puy et celui de Gérone : – les fraternités religieuses au IXe siècle. – Quelques évêques du Puy aux Xe et XIe siècles (Pierre, Gottescalc, Guy d’Anjou). – Les huit premières leçons de l’office de Charlemagne à Girone. – Neuvième leçon de l’office de Charlemagne. – Procès-verbal de l’incendie des archives épiscopales de Girone (1469). – Délibération de 1470 confirmant l’alliance avec l’Eglise du Puy. – Procès-verbal de la réception à Girone du fordoyen Pierre Bouvier, du Puy (1479). – Délibération du chapitre de Girone en faveur du rétablissement de l’office de Charlemagne (1493). – Lettre des chanoines du Puy aux chanoines de Girone (1503). – Lettre des chanoines de Girone aux chanoines du Puy (1540). – Opinions des auteurs vellaves et espagnols sur la question. – Etude sigillographique : de frappantes analogies sur les sceaux des deux Eglises, au XIIIe siècle.