Publié par

Chantres et chanteurs

Auteur : Paul LE BLANC

Résumé de l’article :
La musique était en honneur dans la cathédrale du Puy et “le service du chœur s’y faisait de la façon la plus convenable”. Aux choriers, sous-choriers et enfants de chœur venaient s’adjoindre les chanoines qui, durant les six premiers mois de leur installation, étaient tenus de ne pas s’éloigner de la ville afin, de “se rendre capables” à ce service. A la fin du XVIIIe siècle un amateur passionné, le marquis d’Astorg, beau-frère de Mgr de Galard, évêque du Puy, organise deux fois par semaine des réunions musicales dans la grande salle de l’évêché. – Quatre petits mandements du XVIe au XVIIIe siècle font connaître les rétributions octroyées par les chanoines-comtes de Brioude aux musiciens de passage.