Cahiers de la Haute-Loire Année 1974

Description

Le site gallo-romain des Souils d’Arlempdes de Louis SIMONNET

Site d’habitat et d’exploitation agricole à 1 100 m d’altitude. La datation, encore incertaine, pourrait remonter au milieu du 1er siècle après J.-C. La région, jusque là considérée comme un désert avant les défrichements du Moyen Age, aurait donc été mise en valeur bien avant ce moment : changement radical de perspective. [Voir sur Gallica]

Le Puy Anicium : colonie romaine et ville sainte. L’évêque Aurèle II au VIe siècle d’Auguste FAYARD

Les voies d’accès médiévales vers Le Puy sont accompagnées d’oratoires qui signalent l’arrivée en ville. Placée au centre d’un tel concours de voies, Anicium est colonie romaine et chef-lieu de cité, puis siège de l’évêché dès l’origine, au lieu de Ruessium, simple carrefour sur la voie Bolène. Grégoire de Tours rapporte l’histoire d’un chef de secte qui, au VIe siècle, approche des basiliques qui signalent l’entrée d’Anicium : il s’agit des oratoires urbains, c.q.f.d. L’évêque Aurèle II, qui fait tuer le chef de secte avant 591, est bien distinct de l’évêque saint Aurèle I de la liste épiscopale, antérieur de deux siècles ; Le Puy, ayant brisé un mouvement hérésiarque, a bien mérité de la chrétienté dès le VIe siècle. [Voir sur Gallica]

Droits d’usages dans la forêt de Bauzon (XIIIe – XIXe siècle) de Bernard FEMINIER

Ce pays de Haut-Vivarais est anciennement dénudé, le bois y est rare. Les seigneurs de Montlaur, propriétaires de la forêt, l’avaient ouvert à leurs vassaux ; la ville de Pradelles figure parmi les bénéficiaires dès le XIIe siècle, bien qu’extérieure à la baronnie de Montlaur. Procès, au XIXe siècle, de la commune de Pradelles contre le marquis de Vogüé, ancien émigré, cherchant à rentrer dans ses droits, et contre ses cessionnaires. [Voir sur Gallica]

Les faïenceries d’Orzilhac (1777-1795) de Roger GOUNOT

Inconnues hors de la Haute-Loire, souvent abusivement identifiées, les faïences d’Orzilhac posent des problèmes d’attributions, ainsi que leurs rivales du Puy et de Charensac. Petites fabriques sans production de série industrielle, imitant des modèles très variés, elles ont produit beaucoup de pièces charmantes. Essai de définition des faïences, des caractères spécifiques des faïences, catalogue scientifique d’une vingtaine de pièces importantes, documents. [Voir sur Gallica]

Fêtes populaires en Val d’Allier au XVIIIe siècle d’Yves SOULINGEAS

D’après les dossiers de l’Intendance d’Auvergne, les fêtes cristallisent une violence latente dirigée contre l’autorité, exacerbée par la volonté royale de répression, et qui explique en partie l’adhésion du pays à la Révolution. [Voir sur Gallica]

Le Sillon en Haute-Loire (1904-1910) de Jean PLOTON

Revue lancée en 1899 pour promouvoir un christianisme démocratique et social, Le Sillon vient conforter des cercles d’ouvriers existants au Puy et à Saint-Didier, qui essaiment, lancent des conférences publiques, et se dissolvent lors de la condamnation pontificale. Ils ont contribué au progrès des mutuelles et du syndicalisme, et surtout formé des groupes d’animateurs dévoués que l’on retrouvera, dans le département ou en dehors. [Voir sur Gallica]

La jeunesse de Charles Dupuy ou les écoles d’un républicain de gouvernement d’Auguste RIVET

La promotion exemplaire par le professorat du futur Président du Conseil, fils d’employé de préfecture, jusqu’à 1885, temps de ses débuts dans la politique. [Voir sur Gallica]

Céline Passemard, cordon-bleu vellave d’André ALALAIN

Seule notoriété gastronomique nationale du département, “la Céline”, restauratrice à Saint-Paulien, a fait l’objet dans les années trente de chroniques dans la presse et de mémoires, fort élogieux pour une cuisine “de femme”, généreuse et simple. [Voir sur Gallica]

Chronique des Archives Départementales d’Yves SOULINGEAS

Documents entrés depuis le 1er novembre 1973. [Voir sur Gallica]

Tables décennales 1965 – 1974 de Jean MERLEY


Les 4 derniers ouvrages des Cahiers de la Haute-Loire :

Informations complémentaires

Dimensions 240 x 165 mm