Publié par

Pouillé du diocèse du Puy (suite 2)

Auteur : Charles ROCHER

Résumé de l’article :
La publication de l'”Estat général des bénéfices, offices, communautés séculières et régulières du diocèse du Puy…” dressé en 1727 n’est que la trame utilisée pour livrer au lecteur une multitude de renseignements historiques sur les établissements religieux et les paroisses du diocèse du Puy dont certaines relèvent du Forez, de l’Auvergne ou du Vivarais. – Analyses succinctes et transcriptions de nombreux actes : Le Puy : l’évêque, le chapitre cathédral Notre-Dame, le doyenné du chapitre, la prévoté du chapitre, l’abbaye Saint-Pierre-Latour, l’abbaye de Saint-Vosy, la précentorie-mage, le fordoyenné-mage, le fordoyenné-moindre, le sescalat, la célèrerie, la panéterie, le prieuré des Fonds-Baptismaux, l’Hôtel-Dieu, Saint-Agrève, Saint-Georges, le Séminaire, Saint-Pierre-le-Monastier, Saint-Pierre et Saint-Hillaire, Saint-Robert, les chanoines-pauvres ; Archiprêtré de Monistrol : Monistrol-sur-Loire ; Saint-Didier ; Aurec, La Chapelle-d’Aurec ; Saint-Romain-Lachalm ; Saint-Saturnin de Marlhes, Riotord, Saint-Bonnet-le-Froid ; Saint-Julien-Molhesabate ; Saint-Victor-Malescours ; Dunières ; Saint-Jean-de-Palhès ou de Montregard ; Montfaucon et Raucoules ; Lapte ; Grazac ; Saint-Jeure-de-Bonnas ; Araules, Tence ; Le Chambon ; Saint-Voy-de-Bonnas ; Saint-Front ; Les Estables ; Montusclat ; Freycenet-Latour ; Freycenet-Lacuche ; Saint-Julien-Chapteuil ; Saint-Pierre-Eynac ; Saint-Hostien ; Saint-Etienne-Lardeyrol ; Lavoûte-sur-Loire ; Beaulieu ; Rosières ; Retournac ; Mezères ; Saint-Julien-du-Pinet ; Glavenas, Saint-Quentin ; Chaspinhac ; Yssingeaux ; Saint-Maurice de Lignon ; Beauzac ; Bas ; Saint-Ferréol d’Auroure ; Sainte-Sigolène ; Saint-Pal-de-Mons ; Saint-Jean-de-Chamalières ; Lantriac ; Laussonne ; Champclause ; Grazac ; Bonnefoy.

Publié par

Le château du Bouchet (commune de Beaux)

Auteur : (abbé) THEILLERE

Résumé de l’article :
Le Bouchet a fait partie de la paroisse de Retournac. Il en a été distrait, au XIXe, pour être compris dans la commune et paroisse de Beaux. Fief, jusqu’à la fin du XIIIe, des seigneurs de Roche-en-Régnier, s’y succèdent les familles de Sicard, de Lévis-Lautrec, de Mercuret, de Badiou, Vacheri, du Monteil, de Montbrac, Duplay, Jourda de Vaux de Foletier.
Un inventaire de 1672 nous donne une description du château, aujourd’hui détruit.

Publié par

Adalard et Hector, évêques du Puy (915-926)

Auteur : H. FRAISSE (abbé)

Résumé de l’article :
– Adalard, évêque du Puy (915-926) reçoit du roi Raoul, avec le consentement de Guillaume, comte d’Auvergne et de Velay, le bourg adjacent à l’église Notre-Dame avec tout ce qui en cet endroit dépend du comte : les droits du marché, de douane, de monnaie, de ressort, etc. (923). Contexte historique.
– Hector, évêque du Puy (vers 926-927) serait, pour certains auteurs, fils de Berlion, vicomte d’Arles, et neveu de Sobon, archevêque de Vienne. Il nous est connu par une charte dans laquelle dame Blismode, au mois de mars, l’an VI de Raoul, fait une donation pour l’âme des pontifes Adalard, Hector et Gotescalc.

Publié par

Procès des reliques de saint Georges en 1428 (suite et fin)

Auteur : Jean FURET

Résumé de l’article :
Suite des pièces produites par les chanoines de Saint-Georges du Puy dans le cadre du procès intenté aux chapitre de Saint-Georges de Saint-Paulien : sanctoral, prosolaire, registre des comptes, martyrologue, bulle du pape Clément IV (1267). L’évêque Guillaume de Chalencon tardant à rendre sa sentence, les chanoines de Saint-Georges du Puy exposent solennellement leurs reliques et se voient menacés d’excommunication. [Jean Furet est l’un des pseudonymes de Jean-Baptiste Payrard].

Publié par

Fondation d’une chapelle à Esplantas (1476)

Auteur : Ferdinand ANDRE

Résumé de l’article :
Jean Conte, habitant du lieu d’Esplantas, dans la paroisse de Saugues, demande à l’évêque de Mende l’autorisation d’édifier une chapelle en l’honneur de la Vierge Marie. Transcription intégrale. A.D. Lozère, fonds de l’évêché de Mende, série G n° 1476.

Publié par

Notre-Dame des Tours

Auteur : Adrien LASCOMBE

Résumé de l’article :
Aux confins du Velay, du Gévaudan et de l’Auvergne, à huit kilomètres environ et à l’est de la ville de Saugues, s’élève sur un promontoire qui domine la rive droite de la Seuge, une modeste chapelle connue sous le nom de Notre-Dame des Tours ou d’Estours. Bâtie pour partie des ruines d’un château du même nom dont les seigneurs, aux XIIIe et XIVe siècles, appartiennent à la famille de Peyre, elle conserve un vierge noire objet d’un pèlerinage réputé. – Légendes autour de la chapelle et de la statue.

Publié par

L’abbé Nozerines, aumônier du roi

Auteur : Henry MOSNIER

Résumé de l’article :
Né à Brioude en 1680, Pierre Nozerines était issu d’une ancienne et importante famille d’orfèvres de cette ville qui avait contracté alliance avec la famille Riomoise Archon. Ce fut sans doute par cette alliance qu’il obtint sa nomination d’aumônier du roi, messire Louis Archon étant conseiller-aumônier du roi et abbé de Saint-Gilbert ou Neuffontaine.
On ne sait rien de la carrière de l’abbé Nozerines. Il finit ses jours dans sa ville natale, attaché comme prêtre habitué à la paroisse de Saint-Jean, se consacrant uniquement à la pratique de la piété et de la charité. Aussi sa mort (9 mars 1757) fut-elle un deuil public et donna lieu à débat entre le clergé de sa paroisse et le chapitre de Saint-Julien, chacun réclamant l’honneur de donner sépulture dans l’enceinte de son église à celui qui était regardé comme un saint.
Sa tombe, avec épitaphe, fut érigée dans la nef centrale de l’église de Saint-Julien de Brioude.